25 avril 2006

"Ariane"

            Les infirmières me laissent enfin seule avec ma mère. J’éclate en sanglot, jamais je ne vais tenir une semaine là dedans !!!!Maman me remonte le moral comme elle peut, me montrant les points positifs, elle est confiante dans le fait qu’elle n’aura pas de mal à me faire sortir de là (chance que mon frère n’avait pas eu à Saint Anne), et trouve génial que je soit libre de lire et travailler comme bon me semble… (enfin à peu de choses près)

Vient l’heure de la séparation, elle part avec le docteur V., machiavélique docteur qui a organisé, préconisé cet enfermement comme le meilleur des remèdes...

On traverse le couloir bordé de chambres qui mènent à la salle commune. L’une d’elle est très joliment décorée : sur la porte a été inscrit le nom de son occupante « Ariane » en lettres autocollantes. L’intérieur est aménagé, divers objets personnels, beaucoup d’autocollants très colorés représentants des fleurs, des papillons, etc, des posters, des dessins, des banderoles…Manifestement une chambre d’enfant, sûrement là depuis et pour longtemps me chuchote maman. C’est triste un enfant en psychiatrie...

Pour moi, c’est l’heure du déjeuner. Je m’installe à une table de la salle commune, grande tablée digne d’un réfectoire de cours élémentaire. On pose un plateau devant moi.

Bon. Après avoir identifié le pain, le fromage blanc à 0% et l’orange, je regarde dubitativement les 2 petites boîtes blanches emballées sous vides qui trônent au centre. Une petite feuille de papier récapitulant le contenu de ce plateau achève de confirmer mes craintes : 2 tranches de rôti froid, d’un rouge douteux, genre viande faisandée, sans aucun accompagnement de type cornichon ou moutarde, et une barquette d’ « haricots verts persillés » que je n’oserai même pas présenter à un clodo affamé!

Je mange consciencieusement mon fromage blanc, mon orange et mon pain tout en observant autour de moi.

Posté par zabouh à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur "Ariane"

Nouveau commentaire