28 avril 2006

Un gouter plutôt frustrant

            Deux infirmières finissent par venir me déranger pour une prise de sang. Il faut savoir que je DETESTE les prises de sang ! Je ne supporte pas qu’on me touche les veines, et manque de pot, le sang on le trouve dans les veines... Là on peut dire que la malchance s’est carrément installé dans ma suite royale : je vais être le cobaye d’une infirmière étudiante en première année : Ellen… Ben ça a pas raté, elle m’a planté en beauté! J'ai une chance moi...Une demi heure pour faire une prise de sang qui normalement prend 2min30 au labo en bas de chez moi avec la grosse qu’a l’air pas aimable mais qui en fait est gentille quand on sait la prendre dans le sens du poil.

Ellen a mal piqué, le sang n’a pas coulé. Laura, sa responsable, a du me la refaire... Le sang ne coulait toujours pas (comment ça j’y mettais de la mauvaise volonté ?) Je risque d’avoir un bleu! Elles sont gentilles et mignonnes mais alors niveau efficacité, merci bien !

            16H sonne. Une rumeur courre sur un hypothétique droit à un thé, mon breuvage favori dont je bois d’habitude des litres. Je m’aventure donc hors de mon territoire pour revendiquer mon droit. Je le savoure dans la salle commune, en feuilletant le magazine « Elle » et en discutant avec ma voisine de déjeuner qui finalement s’avère n’être pas si niaise que cela... Comme quoi on ne devrait pas juger au premier regard! Tentative de suicide, ici depuis 3 mois, étudiante en deuxième année de fac de bio, elle sort bientôt... Je le lui souhaite de tout coeur!

Le bavouillant gazouillant s’installe en face de moi pour prendre son goûter : pain avec beurre et confiot, chocolat chaud. Nous, les TCA, on y a pas le droit... Je pige pas. Pour pas qu’on regrossisse trop vite qu’ils disent... Mouais, enfin un petit encas nous aiderait quand même bien! J’ai pas dit que je le mangerai forcément mais bon. Papa serait outré s’il voyait ça et s’organiserait sûrement pour me catapulter chaque jour une tablette de mon chocolat blanc préféré par la fenêtre...

En face, c’est un peu répugnant, il est pas très adroit de ses 10 doigts, mais il a l’air très gentil. Il doit être abruti par les médocs…La grosse à l’air paumée, première vision lors de mon arrivée, est en fait enceinte, et elle prend son goûter à l’autre bout de la table. Elle mange comme un petit cochon... D’ailleurs réflexion faite, elle ressemble à un petit goret... « Baby Blues » m’a dit Viviane tout à l’heure. Elle aussi doit être sacrément shootée aux médocs...

Posté par zabouh à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un gouter plutôt frustrant

Nouveau commentaire