03 mai 2006

super émotive

            18h45 : on vient me chercher, c’est l’heure du dîner. Oui, oui, vous ne rêvez pas ! on dîne à 18h30, comme les petits vieux !ceci dit, ça tombe plutôt bien, parce que j’ai carrément faim, c’est pas avec ce que j’ai avalé ce midi que je peux réviser correctement…J’espère que ça va être meilleur !

Je profite de la présence de l’aide soignant, Emmanuel, pour lui demander de me donner accès aux toilettes…Dieu que c’est humiliant ! Au passage je veux enlever mes lentilles et mettre mes lunettes pour me reposer les yeux. Et là gros drame : j’ai oublié ma boîte pour ranger mes lentilles... C’est débile mais ça me met dans un état pas possible ! Ça me plombe le moral. En 10 secondes je suis complètement anéantie ! Je cours voir les infirmières pour leur expliquer mon problème, quasi en larme. Que c’est pathétique…Je ne suis pas aussi sensible d’habitude, mais là je suis tellement à nerf qu’un rien me fait craquer, je me sens comme une petite fille, complètement désarmée…

L’adorable Laura tente tant bien que mal de me raisonner, c’est pas si grave, on va se débrouiller avec des verres, et puis il y a peut être moyen que quelque de chez moi passe déposer ça à l’accueil !Elle va téléphoner. Ben tant qu’elle y est, qu’elle demande aussi ma trousse à stylo et un bas de pyjama…ça me tue de le reconnaître mais maman m’avait répété 3 fois d’en prendre un, autant de fois que je l’ai envoyé sur les roses…et finalement elle a raison, bien sur que le bas de pyjama me serait utile si j’ai besoin de déambuler dans les couloirs !vu les mecs bizarres de l’étage, je préfère éviter d’exhiber mes petites culottes, bien qu’en tant que squelette à roulette je ne sois pas non plus débordante de sex appeal en petite culotte ...

Je fini par aller chercher mon plateau et à m’installer pour dîner. Tranche de rôti de veau, courgettes « persillées » (enfin fadasses et surnageant dans une mare d’eau serait plus approprié) purée de pomme de terre, babybel, pain et compote de pêche. J’attaque par la viande, je n’en ai pas mangé ce midi et elle a l’air correcte. J’enchaîne sur les courgettes. Plus dur, mais avec sel et masse de poivre ça passe. De toute façon j’ai tellement faim…j’ai même mangé le Babybel !!!C’est dire !

babybel_200x250_1_

j’ai ce genre de fromage industriel en horreur, ça me répugne, j’ai été élevée au vrai fromage de qualité, on m’a pas habituée à ça ! (la princesse au petit pois...) eh ben là je l’ai mangé en entier après lui avoir retiré sa non moins répugnante robe rouge. Ça n’a aucun goût, c’est juste une patte molle qui a garni la moitié de morceau de pain. Pas de problème avec la compote. Je délaisse juste la purée.

Posté par zabouh à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur super émotive

Nouveau commentaire