29 mai 2006

Le come back des pâtes

            Le docteur M. va de ce pas téléphoner à ma mère pour la rassurer et lui annoncer les résultats positifs de mon échographie ! Je ne voulais pas que mes parents soient au courant de ces complications cardiaques, je voulais leur en parler dimanche, qu’ils l’apprennent de moi-même… c’était déjà tellement stressant pour moi, je savais combien ça serait angoissant pour eux et je voulais leur épargner ça ! mais une cruche d’infirmière avait lâché le morceau ce midi…

            Le docteur M. me propose alors au passage de parler à ma mère ! Ce serait du masochisme de refuser, je saisis le combiné avec émotion…

telephone_cartoon_1_

Voix de maman à l’autre bout du fil. J’en ai le souffle coupé, le cœur qui se serre très fort dans ma poitrine, je me mets à pleurer de joie et de soulagement : c’est tellement bon d’entendre la voix de sa mère ! Elle m’assure mille fois qu’elle sera là dimanche à 14H… Pourvu que tout aille bien jusque là ! Pas de mauvaises surprises petit cœur, je t’en supplie ! Je dois la laisser, à regret, pour aller dîner. Au menu du soir, salade que je continue à bouder, puis poulet rôti très correct. Ensuite coquillettes sauce tomate. Oui, des pâtes !! vous avez vu comme je suis sérieuse ! Moi qui n’en ai pas mangé depuis plus d’un an ! J’ai commandé des pâtes à mon menu du soir ! Tout a fait ! Des coquillettes, les pâtes que maman à en horreur, même en photo elle ne les supporte pas ! Eh bien moi je les ai mangé ces coquillettes, jusqu’à la dernière ! Et j’en suis pas peu fière ! Fromage blanc à 0% et « pomme au four maison ». Mouais, elle a le goût d’une poire... C’est bizarre ce truc… Mais je ne vais pas commencer à chipoter, je veux tellement guérir !

fond_coquillettes_1_

            La place où Viviane avait l’habitude de prendre ses repas, du côté TV de la salle commune, est vide... Elle s’asseyait toujours seule, sur un petit tabouret et mangeait lentement face aux programmes de M6... Ça fait bizarre, ça me rend triste pour elle : je n’éprouve qu’encore plus de pitié pour cette fille complètement paumée et un peu frapadingue, dans le fond je l’aimais bien…

            Après le dîner je me sens extrêmement fatiguée, mon pouls va encore être surveillé de très près cette nuit. Le médecin de garde passe me voir, visiblement inquiet…On verra bien comment ça se passe !

            22H : après ma tisane, je réclame qu’on me prenne mes constantes. L’infirmière de nuit semble ne pas vraiment maîtriser totalement l’appareil électrique qui procède tout seul à la prise du pouls et de la tension… elle commence à vouloir me les prendre « à l’ancienne »… Je tente de lui expliquer comment elle peut terrasser le monstre électrique : « ah vi, c’est sur que si on branche la prise électrique avant d’appuyer sur le bouton de mise en marche ça peut aider ! » On y arrive enfin…Verdict : 41.

            02h00 : Elle n’a pas encore totalement adopté la bête mais fini par s’en dépêtrer. 38. Bien mieux que la nuit précédente ! je me rendors sereine.

            04h00 : 40. Dingue ! Je pête la forme moi ! Il faut dire que j’étais exténuée et que je dors d’un bon sommeil réparateur…

            06h00 : 37. On peut pas toujours être au top…

Posté par zabouh à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le come back des pâtes

Nouveau commentaire